Plus de « manels »
Comment éviter les panels composés exclusivement d’hommes n’est qu’un premier pas vers un événementiel plus inclusif


Les événements peuvent élaborer un ordre du jour : les conférences ne sont pas simplement un instantané des tendances actuelles des industries, elles nous donnent également une bonne idée de ce qui va probablement advenir. Mais trop souvent, les conférences sont biaisées. Des panels entièrement masculins et des conférenciers d’honneur masculins continuent de s’imposer comme norme, et dans certains cas plus absurdes, ces conférenciers discutent entre eux de sujets tels que les femmes en affaires et les femmes dans le monde universitaire.

Corriger cette norme favorisera un cercle vertueux : intégrer au sein d’un panel davantage de femmes, de personnes d’ascendance africaine et asiatique, ou de membres d’ethnies minoritaires permet aux autres de se voir dans ces rôles. Et les tables rondes les plus animées et intéressantes présentent des perspectives éclectiques, de sorte que le secteur événementiel ne peut que bénéficier de l’écoute d’avis plus divers.

Une récente enquête mondiale menée par Radisson Meetings a révélé que la grande majorité des planificateurs d’événements sont d’accord sur l’importance de la diversité et de l’inclusion, 80 % déclarant qu’il est important de favoriser une politique d’inclusion en choisissant un événement.

« Je pense que tout planificateur d’événements et toute entreprise veut prêter l’oreille aux voix émergentes et souhaite s’améliorer en les entendant, en les incluant, voire en les promouvant », a déclaré David Fiss de Sustainable Brands, communauté mondiale d’entreprises qui cherchent à promouvoir l’innovation et l’impact de ses marques grâce au développement durable.

Des barrières en coulisses

Les panels composés exclusivement de Blancs et d’hommes sont très médiatisés et dommageables, et les parties prenantes de l’événementiel devraient encourager plus d’éclectisme. Certaines pourraient même choisir de rendre cet éclectisme obligatoire. Mais le fait que les « manels » fassent les gros titres, et alimentent les Comptes Tumblr ne signifie pas qu’en les modifiant, on résoudra le problème de la diversité. Améliorer la diversité et l’inclusion va bien au-delà de la sélection des intervenants.

Prenez, par exemple, la carte des menus. Un site événementiel qui ne peut pas offrir d’options halal et casher ou qui ne les offre pas spontanément, n’est pas à la hauteur, et les planificateurs devraient davantage sensibiliser ce site en ce sens. Ou considérez l’accessibilité. Des réglementations obligent les sites à se demander s’ils sont conçus pour les personnes handicapées, mais les rampes et ascenseurs ne sont qu’un aspect de la question : les planificateurs envisagent-ils de faire appel au langage des signes et aux sous-titres ? Et qu’en est-il de l’espace autour des tables : est-il suffisant pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse librement se déplacer dans la pièce ?

Nos propres préjugés omniprésents, fondés sur nos antécédents, nos capacités et nos cercles sociaux, signifient que nous avons tous des angles morts et que nous ne pensons peut-être pas à nous poser ces questions. C’est pourquoi l’industrie a besoin d’une stratégie délibérée et intentionnelle pour surmonter ces préjugés. « On attend de notre part plus d’attentions », déclare David Fiss.

Donc, l’approche doit être délibérée et holistique. Des obstacles à l’inclusion apparaissent tout au long de la chaîne logistique et dans des endroits les plus surprenants, et ils exigent une stratégie intentionnelle qui les aborde un par un.

Discussion ouverte : Comment favoriser la diversité des événements

Combattez vos préjugés inconscients

Chaque fois que vous prenez une décision concernant votre événement, prenez en compte les besoins individuels des personnes de tout âge, religions, handicaps et ethnies confondus. Cela va au cœur de la mise en place d’une politique de diversité et d’inclusion efficace.

Les planificateurs doivent travailler avec les sites pour dépasser les normes établies et veiller à ce que les régimes restrictifs, par exemple, fassent automatiquement partie des menus, et à ce que les boissons non alcoolisées ne soient pas une préoccupation secondaire. Examinez l’aménagement de la salle du point de vue d’une personne en fauteuil roulant, et planifiez les présentations et les tables rondes en tenant compte des délégués malentendants.

Pensez aux pratiques d’embauche

Un personnel diversifié identifie et modifie beaucoup plus facilement ces normes et ces préjugés inconscients. Les points de vue de vos collaborateurs aideront à identifier les angles morts et les lacunes. Si votre personnel vient d’un milieu restreint, il aura une vision limitée et sera moins capable de détecter et d’éliminer la pensée unique.

Examinez l’ensemble de la chaîne logistique

Les sites et fournisseurs avec lesquels vous travaillez prennent-ils au sérieux la diversité et l’inclusion autant que vous le faites ? Jetez un œil critique sur chaque partie du processus.

« Comment allons-nous garantir que cet événement soit inclusif et diversifié, et comment, dans ses politiques et ses pratiques, l’emplacement de la réunion va-t-il en faire autant ? » demande Inge Huijbrechts, vice-présidente directrice mondiale du Radisson Hotel Group chargée de la Responsabilité commerciale et de la Sécurité. « L’un de nos objectifs à long terme est de promouvoir la diversité de nos fournisseurs. Nous étudions comment inclure davantage de fournisseurs locaux et diversifiés, et nous étendons déjà nos propres politiques D&I à la chaîne logistique par le biais de notre code de conduite des fournisseurs.

Améliorer l’accessibilité

Élargissez votre profil de délégué en facilitant la participation de certains groupes. « Si vous voulez vraiment changer les choses, alors nous devons penser à la prochaine génération », affirme Inge Huijbrechts. « Offrez un accès gratuit ou à prix réduit aux jeunes de la région, aux collèges locaux ou à d’autres groupes de jeunes. » Et pensez à la sûreté et à la sécurité : votre événement se déroule-t-il dans un emplacement qui pourrait inquiéter les femmes et les délégués de minorités ethniques ?

Investissez plus dans la sélection des panels

Comme nous l’avons vu, l’industrie a un problème de « manel ». Ainsi, lorsque vous établissez votre liste de conférenciers, restez attentifs à vos préjugés inconscients. Pour les orateurs principaux, envisagez un processus de sélection « à l’aveugle », dans lequel les propositions d’orateur sont évaluées sans aucune information d’identification. L’International Leadership Association est une des organisations qui utilise ce système.

Évaluez votre travail

Favoriser la diversité ne va pas de soi, alors n’ayez pas peur de faire valoir vos succès. Mais reconnaissez également vos lacunes. Aucun de ces conseils n’est possible sans des évaluations efficaces qui font apparaître ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Mesurez l’impact de vos actions en faveur de la diversité afin de pouvoir consciemment établir de meilleures pratiques pour des événements futurs. « S’agissant de la durabilité, de l’impact social, de la diversité, de l’équité et de l’inclusion », déclare David Fiss, « sans évaluation ni analyse comparative, aucun progrès réel n’est possible. »

Une expertise locale, une vision globale

Pour plus de conseils et d’analyses, et pour découvrir comment nous pouvons vous aider, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous contacter